Les chutes liées à la radiothérapie ou la chimiothérapie se classifient parmis des alopécies médicamenteuses.

  • Radiothérapie

La chute liée à la radiothérapie intervient environ 4 jours après l’irradiation. Les effets secondaires sont dose-dépendants, les cheveux repoussent mais dans certains cas les follicules pileux subissent une destruction définitive.

  • Antimitotiques, chimiothérapie, antinéoplasiques

Toutes ces substances utilisées dans le but de détruire les cellules cancéreuses ou qui s’opposent à la prolifération cellulaire sont susceptibles d’entrainer une chute des cheveux. L’importance de la chute dépend de la nature du traitement, de son dosage et de la réceptivité de l’organisme face aux produits utilisés.

L'alopécie apparaît généralement une à quatre semaines après le début du traitement et disparaît spontanément par la suite.

Il arrive que les nouvelles repousses aient une structure ou une couleur différente.

La correction de la calvitie par une perruque est prise en charge par la sécurité sociale et doit être envisagée si possible avant le début du traitement afin de reproduire au mieux la chevelure naturelle.