Les différentes méthodespour pratiquer une greffe de cheveux

 

FUT et FUE


Ces deux techniques se différencient par la façon d’opérer au prélèvement de cheveux dans la zone donneuse.

FUT

AVANTAGE


La technique permet une visualisation des puits folliculaires, facilitant une découpe précise, sans abimer les bulbes de cheveux. Elle peut être réalisée à l’œil nu, aux lunettes grossissantes ou avec utilisation d’une micro caméra ou d’un microscope pour les centres équipés de ce matériel.


INCONVENIENT


C’est la technique par prélèvement d’une bandelette dans la zone donneuse. Le principal inconvénient, pour certains patients, réside dans la présence d’une cicatrice très fine sur la partie située à l’arrière, zone entre les oreilles. Elle est invisible avec des cheveux d’une longueur de 1.5 cm mais elle peut être ostensible si la tête est rasée.


FUE


AVANTAGE


C’est une méthode consistant à prélever avec un punch (foret d’1 mm) les unités folliculaires dans la zone donneuse. L’avantage est la présence d’une multitude de minuscules cicatrices qui permet, en théorie, de pouvoir se raser éventuellement la tête .


INCONVENIENT


L’inconvénient tient au prélèvement dit "à l’aveugle". Sans déterminer où se trouvent réellement les puits folliculaires, et en fonction de l’habilité de l’équipe, il existe un risque qu’un grand nombre de follicules soient gâchés à vie.


L’autre inconvénient consiste en l’incapacité pour le patient à évaluer la perte de cheveux restants pour des greffes futures. En conclusion, cette méthode, souvent présentée comme la panacée par certains érudits d’Internet, doit être appliquée aux patients suivants avec comme seul intérêt leur satisfaction : 

 

  •   patients de plus de 50 ans peu susceptibles d’évoluer en calvitie 
  •   patients avec des surfaces peu importantes à remplir 
  •   patients refusant l’idée de cicatrice et assumant le cas échéant ce choix