Retour au listing

La perruque est fréquemment utilisée par les femmes pour masquer une alopécie. Le plus souvent, l’alopécie provient d’un traitement par chimiothérapie dont les effets secondaires provoquent une chute partielle ou totale de cheveux. Le choix d’une perruque médicale pour femme s’avère alors très important. Il va permettre à la femme de conserver son image, retrouver sa féminité, ou même changer de look.

 
Il en existe deux types :
  • Les perruques en cheveux naturels ;
  • Les perruques en cheveux synthétiques.
Chaque type existe dans des coupes et des longueurs différentes.

La perruque en fibre synthétique

Elle a beaucoup évolué ces dernières années à tel point qu’il est difficile de la différencier de celle en cheveux naturels. Elle présente l’avantage certain d’être beaucoup moins cher que la perruque naturelle (de 100 à 500 euros en moyenne), et plus légère que sa rivale, ce qui au quotidien, apporte bien plus de confort. Mais sa durée de vie est plus courte que la perruque en cheveux naturels.

La perruque naturelle

Plus résistante, son rendu naturel reste plus réaliste et offre de larges possibilités de coiffage (brushing, lissage, boucles...). Par contre, son prix est plus élevé que celui de la perruque synthétique. Elle peut atteindre plusieurs milliers d’euros quand elle est réalisée à la main et sur mesure. Elle est également plus lourde et plus exigeante en entretien.

Les critères de choix d’une perruque

Il n’est pas toujours aisé de bien choisir son type de perruque, c’est pourquoi il est préférable de se tourner vers des prothésistes capillaires qui sauront vous conseiller au plus près de vos exigences. De même, lorsque cela est possible il vaut mieux choisir sa perruque avant la chute définitive des cheveux. Cela permettra d’apprécier immédiatement celle qui correspond le mieux à votre style et à votre type de cheveux (forme, couleur…) de cheveux.
 
Pour le confort, il ne faut pas négliger le bonnet. Il en existe différentes sortes :
  • Bonnet monofilament monté à la main : Ce modèle est ce qui se fait de mieux en termes de confort, de maintien. De plus, le monofilament permet de coiffer la perruque dans toutes les directions en gardant une apparence naturelle. Les cheveux sont implantés individuellement à la main sur le monofilament du dessus de la tête, le résultat ressemble à s’y méprendre à un vrai cuir chevelu.
  • Bonnet en tulle monté entièrement à la main : Les cheveux sont noués à la main sur un tulle ultra fin et élastique procurant une sensation de confort et de légèreté très agréable. Le résultat est un peu moins naturel qu’avec le monofilament, mais la perruque reste invisible.
  • Bonnet monofilament et tresse : Les cheveux situés sur le dessus de la tête ou alors sur le rond-point (tonsure), sont noués un par un sur une micro peau, le reste de la monture est composé de tresses cousues à la machine.
  • Bonnet dont la chevelure, constituée de tresses de cheveux, est cousue à la machine sur des bandes élastiques en coton (stretch) et d’un tulle fin pour une aération optimale et un maintien sécurisant.
  • Bonnet dont les cheveux sont cousus à la machine sur des bandes de coton ajouré extensible.

Quelle perruque choisir en cas de chute de cheveux partielle

Quelquefois, en cas de chute de cheveux partielle, il faudra plutôt s’orienter vers un complément capillaire. Ce que font la plupart des hommes, bien qu’il existe une gamme de perruques spécifiquement masculines. Des produits existent pour répondre à ce besoin : ils viennent apporter du volume dans les zones les plus dégarnies.
 
                             
Comme pour les perruques, il existe des compléments capillaires en cheveux naturels ou en fibres synthétiques. La fixation de ces prothèses peut se réaliser par dermo-fusion ou bien par adhésifs. Cette méthode consiste à faire adhérer complètement la prothèse sur le cuir chevelu. Si cette solution est adoptée, il faudra prévoir un entretien toutes les trois ou quatre semaines.
 
Pour les femmes, des « dessus-de-tête » appelés également volumateurs ont été créés. Ce complément capillaire partiel vient se fixer très rapidement et facilement à l’aide de clips.   Placer des adhésifs ou des clips autour de ce complément partiel constitue une méthode de fixation semi-permanente. Dans ce cas, la prothèse est aisément détachable selon les besoins.

Remboursement des perruques médicales

L’achat d’une perruque médicale est pris en charge par l’assurance maladie à hauteur de 125 euros. Pour cela, il est nécessaire de disposer d’une prescription médicale (renouvelable). Un complément capillaire peut être remboursé par une assurance complémentaire, si on y a souscrit préalablement.
 
Toutes les perruques ne permettent pas de bénéficier de la prise en charge de la Sécurité sociale ni du tiers payant, il vaut mieux s’informer avant de se rendre dans votre institut.
Vous pouvez consulter les informations sur la prise en charge de perruques médicale par la sécurité sociale.
 
Avez-vous opté pour une perruque pour retrouver une chevelure perdue ? N’hésitez pas à venir en parler sur la page Facebook Institut Salvador.