Retour au listing

Le PROPECIA  et ses génériques sont des  médicaments utilisés pour le traitement de l’alopécie androgénétique. La molécule active est le Finastéride, elle bloque la transformation de la testostérone périphérique en dihydrotestostérone (DHT) en inhibant la 5-alpha réductase.

 

Effets secondaires déclarés

  • Baisse de la qualité de l’érection
  • Baisse de la libido
  • Diminution minime de la quantité de sperme émise lors de l’éjaculation
  • Troubles sexuels chez 3,8% des sujets

Troubles constatés à une fréquence inférieure à 1/1000 : 

  • Réaction allergique
  • Sensibilité de la poitrine
  • Développement de la glande mammaire
  • Douleur des testicules
  • Palpitations
  • Augmentation des transaminases.

Effets indésirables non déclarés

  • Augmentation du volume des seins
  • Augmentation du risque de cancer de la prostate
  • Impuissance permanente
  • Rétrécissement des parties génitales
  • Cas de cancers du sein et d'infertilité ont également été très rarement rapportés.
  • Perte de libido

La persistance de ces troubles après l’arrêt du  traitement peut durer pendant des années chez certaines personnes. 

Une étude constate que les effets secondaires sexuels persistent chez 96% des hommes après l’arrêt du traitement et que d’autres symptômes que ceux évoqués dans la notice, apparaissent :

  • Changement de la qualité et du volume du sperme (11%)
  • Changement dans la taille du pénis, dans sa courbure ou une sensibilité réduite (19%)
  • Diminution des érections spontanées (9%)
  • Changement dans la taille des testicules, ou la douleur testiculaire (15%)
  • Changement d’ordre mental et / ou des symptômes dépressifs (17%)

Une autre étude menée auprès de 83 jeunes hommes, âgés de moins de 40 ans, qui avaient pris le finastéride montre  que la majorité de ces hommes consomment moins d’alcool :
63 des hommes avaient déclaré consommer au moins une boisson alcoolisée par semaine avant de commencer le finastéride.

  • 18 (28%) ont déclaré avoir renoncé totalement à l'alcool complètement et certains de ces participants ont déclaré ne plus pouvoir tolérer l'alcool et après avoir commencé à prendre le finastéride.
  • 65% ont déclaré avoir réduit leur consommation d'alcool, après le traitement,
  • 32% n'ont signalé aucun changement dans leur consommation d'alcool,
  • 3% ont signalé une augmentation de leur consommation d'alcool.
  • Les participants qui avaient déclaré consommer de l'alcool ont réduit le nombre moyen de verres par semaine de façon significative, à l’issue de leur traitement par finastéride de 5,2 à 2 unités.

Les études tendent à montrer que le finastéride provoque des troubles sexuels, des problèmes de santé physique et psychique.
La repousse des cheveux et l’arrêt de la chute n’est pas non plus très concluante.


Conclusion : NO HAIR, NO SEX and NO ALCOOL   

Sources: The Journal of Sexual Medicine 22 DEC 2010 “Adverse Side Effects of 5α-Reductase Inhibitors Therapy: Persistent Diminished Libido and Erectile Dysfunction and Depression in a Subset of Patients”, 
EMEA- CHMP “Finasteride - risk of male breast cancer” 
The Journal of Sexual Medicine, published online July 12 2012 «  Persistent Sexual Side Effects of Finasteride: Could They Be Permanent? »
July 12 2012 «  Persistent Sexual Side Effects of Finasteride: Could They Be Permanent? »
Alcoholism: Clinical and Experimental Research June 13 2013 « Decreased Alcohol Consumption Among Former Male Users of Finasteride with Persistent Sexual Side Effects: A Preliminary Report »